Le Directeur Administratif et Financier (DAF) joue un rôle crucial et stratégique dans l’entreprise puisqu’il possède des compétences juridiques pointues et contrôle les aspects financiers les plus sensibles. Il est ainsi l’interlocuteur privilégié de la direction générale et des différentes parties prenantes (banques, expert-comptable, direction générale des finances publiques…).

Des missions financières

Il s’assure que l’entreprise possède une situation financière saine et dispose d’une trésorerie suffisante. C’est pourquoi dans le cadre de la gestion de la trésorerie, il contrôle les conditions présentes et futures des finances de la société par l’établissement de budgets de trésorerie, de bilans et de comptes de résultat prévisionnels. Il établit à ce titre des relations privilégiées auprès des banques pour l’octroi de crédits ou pour le placement des excédents de trésorerie.

La gestion de la comptabilité et du contrôle de gestion

La comptabilité doit être sincère et fidèle. Il vérifie que les écritures sont conformes aux normes comptables (IFRS). Il supervise ainsi une équipe de comptables lors d’un audit interne et valide les états financiers et les comptes annuels. Son rôle demeure également prépondérant en matière de contrôle de gestion. L’analyse des écarts entre les charges prévisionnelles et constatées doit le conduire à des modifications et ainsi optimiser la gestion financière.

Des compétences en droit fiscal et droit des sociétés

Il connaît parfaitement le droit fiscal et le droit des sociétés. Il contrôle les déclarations fiscales et demeure l’interlocuteur auprès du Service des Impôts des Entreprises (SIE). Il répond des questions en cas de contrôle fiscal ou même lors d’une enquête ou d’une convocation de la brigade financière. Il organise les assemblées générales et les conseils d’administration. Il intervient dans les domaines techniques (fusion, scission…).

Un rôle de DRH

Il maîtrise le droit social et peut être amené à exercer des fonctions de Directeur des Ressources Humaines (DRH) lorsque la société n’en possède pas. En effet, il connaît parfaitement l’ensemble des salariés et dispose d’une parfaite vision en besoins humains puisqu’il supervise la gestion des paies et assure le contrôle de gestion, notamment celui de la masse salariale. Il peut ainsi intervenir en cas de gestion de crise.

Le directeur financier de la transition

Le métier de Directeur Administratif et Financier s’externalise de plus en plus. Les raisons sont multiples. Plus d’un million de sociétés en France ne possèdent pas de Directeur Administratif et Financier. De nombreux cabinets de conseil et cabinets en management de la transition en ont fait leur spécialité. Anciens Directeurs Administratifs et Financiers, ils détiennent les connaissances et compétences nécessaires et encadrent un ensemble de collaborateurs afin de réaliser des missions précises et complexes. Ces DAF de transition disposent par ailleurs d’un réseau relationnel fort dans les domaines bancaires et juridiques. Ils peuvent ainsi effectuer un remplacement en cas de congé par exemple, apporter un regard extérieur ou venir suppléer le DAF actuel.