bon management

La prise d’initiative voire la prise de risque sont des constantes de la vie du manager. Bien souvent, le leadership est mis à rude épreuve lorsque de grandes décisions doivent être prises ou que de nouvelles mesures sont à appliquer au sein d’une équipe.Comment les managers d’expérience se servent-ils d’évènements récents pour être des influenceurs de succès ?

Comment la peur paralyse-t-elle ?

Le désir d’exemplarité, la pression, le perfectionnisme sont autant de facteurs qui peuvent apporter un même sentiment : la peur. Sur le marché économique mondial, la peur est soit un obstacle insurmontable, soit un outil pour se dépasser et vaincre l’adversité économique.

Un exemple frappant qui illustre bien la manière dont la peur peut dominer au-delà des capacités est celui de l’équipe du PSG lors de sa confrontation contre le Barça en Ligue des Champions cette année. Un magnifique score au match aller : 4-0. Nul besoin d’expliquer qu’après un tel résultat, on se sent pousser des ailes, on se sent invincible, bien au-dessus de toute défaite. On est acclamé, applaudi, salué !

Mais, qu’en sera-t-il du match retour ? C’est à ce moment qu’on oublie ses forces et qu’on laisse place au doute. Et si…
… Et si après tout la défaite était possible ? Mettez-vous à la place du coach, Unay Emery, auriez-vous peut être pensé quelque chose comme : « Perdre ? Non ! … il faudrait encaisser au moins 5 buts sans en marquer un seul. Le Barça est une équipe de défi mais on n’a jamais remonté un tel écart dans l’histoire de la LDC… Restons prudents, ce sera plus dur qu’on le croit ! On risque de perdre ou au mieux faire match nul mais de là à en prendre 5… »

 » Le courage n’est pas l’absence de peur – c’est inspirer les autres à la dépasser » – Nelson Mandela

Sans doute le PSG aurait-il gagné son match retour avec une telle attitude… Le rôle du capitaine, du coach et des instances dirigeantes n’était-il pas d’aller de l’avant, de monter au front le regard confiant, d’inspirer les joueurs vers la victoire ? Malheureusement, l’attitude d’avant match était tout autre. Voici ce qu’exprimait Thomas Meunier, acteur malheureux mais objectif de la déroute parisienne :

« Tout le monde n’a fait que de nous mettre en garde alors qu’on partait avec 4 buts d’avance. Alors je pense qu’inconsciemment ça a pesé dans la balance (…) Tout le monde, que ce soit la presse, que ce soit l’entraineur, que ce soit le staff, que ce soit les joueurs entre nous, ceux qui ont joué au Barça etc. Je veux dire tout le monde vraiment, on s’est dit “les gars c’est pas fait.” Pour moi ça nous a réellement mis un doute. »

La pression de groupe, les commentaires négatifs, le manque d’un leader courageux, voilà la recette parfaite de l’échec assuré. Dans un marché où le leadership est un élément clé pour la réussite des entreprises, il y a plus que jamais besoin de managers capables d’inspirer leurs équipes.

« L’expérience bâtit le courage, les influenceurs le rendent contagieux »

Étant tous humains, la peur fait ou fera partie de notre carrière, la question est de savoir comment la surmonter pour en faire une force.Bien souvent, toutes les cartes sont entre les mains des membres des comités de direction et l’expérience les aide à tenir la barre fermement pendant la tempête ou même en période faste lorsqu’il s’agit de se remettre en question.

Ils savent transformer les épreuves les plus anxiogènes en force par une cohésion forte avec les équipes terrain et des valeurs humaines intrinsèques à la culture d’entreprise. Ainsi, le manager ne cède pas sous la pression, mais utilise chaque challenge comme une opportunité de formation pour ses partenaires, pour les guider vers la victoire.

La peur est naturelle, et n’est un obstacle que si nous la voyons comme telle. À nous d’en faire une force !