Certaines cultures favorisent l’échange et le partage d’opinions, grâce à une communication clairement ouverte et libre. À l’inverse, d’autres cultures se montrent plus réservées ou dressent des codes de communication plus radicaux.

Chaque entreprise trouve, selon ses origines et sa culture, des codes de communication sur-mesure.

En France, pays de la Révolution et des Libertés, exprimer son point de vue personnel sur des questions comme la politique ou les religions, en entreprise ou n’importe où ailleurs, est un droit qui ne saurait être confisqué.

La Neutralité et le Management

Ceci étant, la communication du manager (et de fait, du manager de transition), profite bien souvent d’un cadre neutre.

Pourquoi ?

Exprimer ses convictions quelles qu’elles soient, est évidemment une liberté fondamentale. Ceci étant, dans le milieu de l’entreprise, il est parfois bon de se contenter aux échanges purement professionnels, ou du moins d’échanges qui n’engagent pas les opinions et croyances personnelles.

Un manager qui perdrait sa neutralité, serait peut-être parfois l’élément déclencheur de rivalités et de scissions.

Le Bon Sens et la Bienveillance

Le souci principal d’un manque de neutralité, c’est la gêne, le dérangement, que cela pourrait provoquer entre collaborateurs et même vis-à-vis de clients.

Les engagements politiques et religieux de chacun sont libres, et privés. Parfois, une attitude trop zélée ou prosélytique met mal à l’aise les interlocuteurs, et peut aller jusqu’à nuire au bon fonctionnement de l’entreprise.

C’est ainsi que les managers de transition font appel à leur talent de communicateur hors paire. La plupart du temps, des employés ou co-managers qui perdent leur neutralité n’ont aucunement l’intention de nuire à l’entreprise, mais se laisse emporter par de vives émotions personnelles.

Le manager de transition prend donc le temps d’écouter et de communiquer avec bienveillance, pour résoudre ces situations temporairement gênantes.

Management de Transition et Force de Neutralité

Il va sans dire, donc, que les managers de transition se doivent d’être parfaitement apolitiques et areligieux lors de leurs fonctions en entreprise.

Leur neutralité est en fait une force, un atout puissant sur lequel leurs clients se reposent énormément. Ils sont entièrement concentrés sur leur mission et sa réussite. Rien ne vient les dérouter en cours de mission ou leur faire perdre leur détermination.

Ils n’ont qu’un objectif : la réussite de leur mission pour l’entreprise.

Si vous aussi vous souhaitez utiliser le management de transition et ses atouts comme la neutralité, n’hésitez plus ! Contactez nous, nous serons heureux de mettre à profit les talents de managers de transition hors du commun aux besoins de votre entreprise.