Plan de Sauvegarde de l’Emploi (PSE) et manager de transition

Le Plan de Sauvegarde de l’Emploi est souvent craint par l’administration des entreprises et, plus spécifiquement, par la direction des ressources humaines. Face aux risques de requalification – engendrés par une législation française très pointilleuse – et aux blocages du dialogue social, elle opte de plus en plus fréquemment pour une autre alternative : faire appel aux services d’un manager de transition, DRH support ou suppléant. Cette solution offre en effet de nombreux avantages.

Plan de sauvegarde de l’Emploi : quel est le contexte ?

Un Plan de Sauvegarde de l’Emploi est d’abord un dispositif légal visant à répondre à une procédure compliquée, pesante et séquencée. L’objectif premier de cette démarche est de fluidifier les opérations de réintégration ou le versement d’indemnités de licenciement.

En position de faiblesse, une entreprise contrainte d’exécuter son Plan de Sauvegarde de l’Emploi peut compter sur le soutien d’un DRH de transition, qu’il soit leader dans la fonction ou en soutien du responsable en poste. Ce dernier doit cependant disposer d’une parfaite maîtrise de la situation (notamment pour éviter toute requalification) et d’un service RH armé pour affronter les difficultés intrinsèques.

Le choix se portera donc évidemment sur un profil possédant une grande maîtrise de ce type de processus et une capacité à accompagner l’entreprise et ses dirigeants dans une période de crise.

Plan de Sauvegarde de l’emploi : pourquoi faire appel à un manager de transition ?

Le manager de transition peut être vu comme le gestionnaire de toutes les crises. Lorsque le DRH d’une entreprise opère un Plan de Sauvegarde de l’Emploi, il fragilise sa position. Les employés sont en période de souffrance et de nombreux conflits, allant jusqu’aux grèves ou manifestations, sont prévisibles. Idéalement le manager de transition peut endosser le rôle de fusible. Personne expérimentée, sans passif ni avenir au sein de l’organisation, sa neutralité est une réponse aux tensions. L’entreprise peut ainsi préserver son DRH, s’il est en poste aux côtés du manager de transition, et bénéficier d’actions concrètes, tout en limitant les risques d’embrasement sociaux.

Plan de Sauvegarde de l’Emploi : l’importance du regard extérieur

Le manager de transition offre à ce moment clé et difficile de la vie d’une entreprise un regard extérieur sur la situation. Par une intervention objective et dans le strict intérêt de l’organisation, il est l’allié précieux disposant d’une capacité à agir et décider avec hauteur.

Ce recul lui offre la possibilité de mieux gérer les reclassements internes et/ou externes et d’accompagner au mieux les profils concernés par le Plan de Sauvegarde de l’Emploi. Il met ainsi sa connaissance du marché du travail au service de tous les acteurs de l’entreprise, quelles que soient leurs situations.

Choisir un manager de transition pour accompagner le DRH en poste ou occuper ses fonctions favorise la bonne organisation de l’entreprise. Distancié des conflits ou blocages internes, il est souvent la solution à des problématiques plus vastes que le Plan de Sauvegarde de l’emploi.