10.09.2018 - Articles

Qu’est-ce que le management horizontal ?

Le management horizontal est une nouvelle façon de gérer le personnel au sein d’une entreprise. Celui-ci est basé sur les besoins spécifiques de chaque employé. L’objectif est d’intégrer ces derniers dans le processus décisionnel de l’entreprise. Cela va permettre de motiver les salariés, mais également d’augmenter leur productivité. Cette nouvelle méthode d’encadrement du personnel présente de nouveaux avantages.

Les Managers de Transition sont des intervenants idéaux pour mettre en place un système de management horizontal au sein d’une entreprise. Ce projet stratégique qui touche l’un des principaux piliers de votre compagnie, mais aussi la sensibilité de vos employés, doit être mené par un expert en changement et en organisation.

Comment le management horizontal augmente-t-il les performances de l’entreprise ?

« 85 % des entreprises estiment que l’innovation doit se trouver au cœur de la stratégie de développement d’une entreprise. Toutefois, les sociétés ne consacrent que 10 % de leur temps à la recherche d’innovation. » Source : IFOP

Le management horizontal désigne une approche innovante, tout en réduisant le plus possible la distance qui se crée entre les Cadres supérieurs et les salariés. L’objectif de ce management est de supprimer les niveaux hiérarchiques intermédiaires. De ce fait, toutes les prises de décisions concernent aussi bien l’exécutif que les employés.

Management horizontal : Avantages et inconvénients

Un management horizontal présente un certain nombre d’avantages, tant collectifs qu’individuels. La mise en place de cette méthode de gestion est idéale pour :

  • Améliorer le bien-être des salariés au travail,
  • Simplifier et fluidifier les échanges pendant les prises de décisions,
  • Augmenter les performances de l’entreprise,
  • S’adapter aux changements dans le monde des affaires.
  • Pour se faire, chaque niveau de l’entreprise va devoir subir une véritable transformation. Plusieurs étapes essentielles sont nécessaires pour mettre ce type d’organisation :
  • Faire un état des lieux,
  • Définir les objectifs ainsi que les enjeux stratégiques,
  • Définir un plan d’action,
  • Déconstruire l’ancien modèle et changer ses pratiques,
  • Installer des outils digitaux collaboratifs,
  • Former les équipes,
  • Redéfinir le rôle du manager,
  • Faire appel à un manager de transition.

Management horizontal : Les avantages

Comme mentionné un peu plus haut, le management horizontal offre un grand nombre d’avantages. Parmi ces derniers, il est possible d’affirmer que :

  • Les échanges ainsi que les informations circulent plus rapidement,
  • Les employés peuvent tous prendre des initiatives plus facilement,
  • Les équipes se renforcent,
  • Les collaborateurs sont motivés,
  • Les salariés se sentent mieux au sein de l’entreprise.

Management horizontal : Les inconvénients

Même si les avantages sont nombreux, le management horizontal a tout de même ses limites. Voici donc les inconvénients que nous retrouvons dans cette organisation :

  • Difficilement adaptable aux grandes entreprises,
  • Essentiel de pratiquer cette méthode dans un cadre, en mettant en place une organisation concise,
  •  Cette méthode peut entraîner un manque de vision précis, il est donc crucial de bien identifier les personnes responsables de la décision finale.

Comment mettre en place un management horizontal  ?

La mise en place du management horizontal nécessite un questionnement profond sur la structure organisationnelle d’une entreprise. Il est donc essentiel de commencer par une déconstruction des anciens schémas établis afin d’introduire de nouvelles pratiques horizontales.

 Pour cela, il est possible de :

  • Fédérer un état d’esprit collaboratif au sein de l’entreprise. L’entraide et l’écoute sont au cœur du sujet afin de créer un climat de confiance et de respect entre tous les salariés.
  • Réorganiser les différents espaces de travail afin de faciliter la communication ainsi que les collaborations.
  • Établir un nouveau mode de communication horizontal avec un dialogue normalisé et bienveillant.
  • Supprimer les différents niveaux de management intermédiaire.
  • Bien définir les habitudes ainsi que les comportements adoptés en réponse à cette nouvelle organisation au sein de l’entreprise.
  • Réduire le formalisme et simplifier les procédures longues et complexes.

À travers la gestion horizontale, le rôle du manager a fondamentalement changé. En effet, il est passé de la fonction de manager et de décideur à celle de « coaching ». Il est donc essentiel qu’il se débarrasse de tout autoritarisme afin de gagner la confiance de ses différentes équipes.

Il doit également tisser des liens solides qui assurent l’engagement naturel et une réelle motivation des collaborateurs. L’objectif est que tous les managers soient présents pour soutenir, aider, écouter, encourager l’autonomie et valoriser la contribution de chaque employé.

Management horizontal et vertical : différences

On sait que le management horizontal est le contraire total du management plus classique que nous connaissons comme management vertical. Mais quelles sont leurs véritables différences entre ces deux types de management ? 

Le management vertical

Le management vertical est également connu sous le nom de « management pyramidal ». C’est un système d’organisation hiérarchique fonctionnant selon un modèle de prise de décision descendant. Avec ce système, les managers ont une autorité directe sur leurs équipes et sont les seuls décisionnaires en ce qui concerne les missions et les objectifs de leurs employés.

Cette façon d’organiser l’entreprise met une énorme pression sur les épaules des managers tout en étouffant le talent ainsi que la curiosité de tous les employés. Les schémas pyramidaux sont statiques tout en maintenant le statu quo. Le management vertical propose des perspectives de gestion obsolètes ou erronées pouvant affecter sérieusement l’ensemble de la société.

Le management horizontal

Le management horizontal consiste à développer les missions du manager afin d’assurer le rôle de facilitateur. Pour faire simple, il passe de superviseur à mentor. Ce dernier est à l’écoute de l’ensemble des membres de son équipe et utilise son expertise afin de les aider à trouver des solutions idéales à chacun de leurs problèmes.

Toutes les interventions du manager ne sont plus basées sur les résultats, mais plutôt sur le processus de travail. Il promeut les initiatives qui favorisent la participation ainsi que l’application de chaque employé.

Ce concept encore trop minoritaire dans le monde de l’entreprise. Pourtant, il reste très bien adapté à l’approche collaborative du travail, notamment dans un monde de start-up où le management horizontal se développe.

Une gestion naturelle dans des structures récentes

Le management collaboratif ou horizontal est un type de management relativement récent. Il se distingue par la proximité relationnelle de l’exécutif et des employés dans les prises de décision. Il a tendance à supprimer les niveaux intermédiaires.
Il est démontré que cette organisation est performante et qu’elle apporte des avantages humains et financiers à l’entreprise.
Cette méthode de travail est naturelle dans une start-up et dans des TPME. Dans de grandes entreprises ou des PME plus anciennes, la mise en place est complexe, voire impossible si le Dirigeant se limite à utiliser les compétences dont il dispose.

Les limites du management pyramidal et la transformation numérique

Le système pyramidal est désormais fortement remis en cause par la révolution numérique. La communication a beaucoup évolué au cours des dernières années. Elle est rapide et elle se diffuse sous des formes et sur des supports multiples : email, SMS, MMS, chat, messagerie instantanée ou réseaux sociaux. Les documents de travail eux-mêmes se dématérialisent et se partagent dans un cloud. Chaque participant contribue alors à l’enrichissement du document unique en y apportant sa propre expertise. Les champs d’intervention et les limites sont respectés par tous. Ce cadre de travail est qualifié de management matriciel. C’est l’une des adaptations du management participatif.

Transformer l’organisation de votre société

Vous êtes vous-même confronté(e) à cette situation ? Vous connaissez les faiblesses du système hiérarchique classique ? Vous le jugez lent et inadapté à la communication actuelle, aux prises de décisions et aux lancements et suivis des plans d’action ? Vous souhaitez évoluer vers une organisation matricielle et horizontale ?
C’est un projet audacieux et sensible. Mal présenté, il va entraîner des résistances parmi les équipes de Managers. Les Responsables intermédiaires comprendront vite que leurs responsabilités actuelles disparaîtront. Ils cesseront d’être ces destinataires des directives de l’entreprise qui filtraient les informations en fonction de certains critères.
Les employés placés sous leurs ordres vont bientôt auto-gérer leur agenda en fonction des besoins des projets des autres départements. Pour réussir cette phase de changement dans votre entreprise, faîtes appel à un Manager de Transition.

Les avantages du Management de Transition

Les Managers de Transition sont des experts dans leur domaine de compétences.
Ils acceptent de diriger des projets particuliers et souvent stratégiques limités dans le temps. Ils sont efficaces dès les premiers jours afin de mener à terme la mission qui leur est confiée. Ils commencent par établir un diagnostic précis et rigoureux et proposent un agenda de travail.
Dans le cadre de la mise en place d’une gestion horizontale et collaborative, les Managers de Transition contrôlent la bonne installation et utilisation des nouveaux outils de communication. Ils expliqueront le rôle de chacun. Les Managers intermédiaires deviendront de véritables facilitateurs à l’écoute de leurs employés.

Les motivations des Managers de Transition

Dotés d’une remarquable adaptabilité, les Managers de Transition s’intègrent rapidement aux équipes en place. Ils communiquent clairement sur le projet, l’objectif à atteindre et les avantages pour l’entreprise.
Les Managers en Transition sont motivés par les missions qu’ils remplissent. Ce ne sont pas des carriéristes. Les équipes en place perçoivent rapidement que les Managers de Transition viennent aider chaque personne à se positionner dans la nouvelle organisation.

Notre cabinet de Management de Transition vous propose un important vivier de Managers diplômés et aguerris à différents types de management. Ils sont Directeurs Généraux, Financiers, de la Production, des Achats et Approvisionnement, des Systèmes d’Information, Ressources Humaines… Disponibles immédiatement, ils vous apportent une large expérience opérationnelle, une expertise sectorielle, de marché ou de pays, des compétences fonctionnelles particulières et l’expérience de situations comparables pour faire évoluer l’ensemble de votre société.

Contactez-nous
Qu'est-ce que le management horizontal ?

Partager sur

Les commentaires sont fermés.