18.03.2021 - Articles

Les plus grandes fusions d’entreprises du XXIe siècle 

Les fusions sont des moments forts de la vie des entreprises. Les plus grandes fusions d’entreprises du XXIe siècle n’échappent pas à la règle. Dans cet article, nous aborderons les plus importantes fusions d’entreprises qui ont eu lieu au troisième millénaire. 

Définition d’une fusion d’entreprises 

Une fusion d’entreprises est la mise en commun des patrimoines de deux ou plusieurs entreprises. Cette jonction peut déboucher sur la création d’une nouvelle entité ou sur la prise de contrôle d’une entreprise par une autre. 

Il existe quatre types de fusion d’entreprise :

  1. La fusion-absorption : c’est le type de fusion le plus répandu. Elle consiste à transmettre le patrimoine de l’entreprise absorbée à l’entreprise absorbante (salariés, contrats de travail, matériels, etc.).
  2. La fusion création : plutôt rare, ce type de fusion consiste à créer une nouvelle entreprise à partir de la fusion de plusieurs entreprises.
  3. La fusion par l’apport de titres : cette fusion repose sur un échange de titres. L’entreprise absorbée donne des titres à l’entreprise absorbante. Ainsi, cette dernière peut prendre le contrôle sur l’entreprise absorbée.
  4. La fusion par l’apport partiel d’actifs : une entreprise reçoit l’apport d’actifs et de passifs de la part d’une autre entreprise. L’apport est ensuite rémunéré par des parts dans la société absorbante. Le paiement a lieu grâce à l’attribution de titres et d’actions.

Pourquoi les entreprises fusionnent-elles ? 

Les fusions ne sont pas des procédés faciles à mettre en place. Alors pourquoi nombre d’entreprises s’engagent dans cette voie ? En voici les principales raisons :  

  • Faire face à des difficultés économiques nécessitant une restructuration 
  • Sauvegarder le patrimoine d’une entreprise en difficulté 
  • Gagner en performance, avoir plus de parts de marché ou être plus compétitif 
  • Accroître sa place sur le marché grâce à l’absorption d’un concurrent 
  • Acquérir des savoir-faire et de nouvelles compétences
  • Mutualiser des coûts (humains, logistique, production, immobiliers, etc.) 
  • Accélérer la croissance de la société absorbante 

Quelles sont les plus grandes fusions d’entreprises du XXIe siècle ?

Les trois plus grandes fusions d’entreprise du troisième millénaire ont impliqué des entreprises américaines, britanniques et allemandes. 

1. Vodafone AirTouch – Mannesmann AG : 202,8 milliards de dollars  

Le britannique Vodafone AirTouch a fait l’acquisition du conglomérat allemand au tout début du 21ème siècle, en février 2000. La raison principale qui a motivé Vodafone AirTouch à fusionner avec Mannesmann AG, est que l’allemand avait développé un département télécoms prospère, dans les années 90.  

2. AOL – Time Warner : 181,6 milliards de dollars  

La deuxième plus grosse acquisition de l’histoire est à porter au crédit de AOL. Ce jeune fournisseur d’accès à internet de l’époque, FAI, décide, en janvier 2000, de fusionner avec les studios hollywoodiens Time Warner. America On Line (AOL) a effectué ce rapprochement juste avant que la bulle internet n’éclate. Après l’éclatement de cette bulle, AOL enregistre une perte estimée à près de 100 milliards de dollars. Ce qui met un coup d’arrêt à cette nouvelle structure : en 2009, Time Warner se sépare d’AOL. 

3. Verizon Communications – Cellco (Verizon Wireless) : 130,3 milliards de dollars  

A l’origine, l’américain Verizon Communications et le britannique Vodafone ont créé une co-entreprise : Cellco Partnership. Verizon Communications détenait 55% des parts et Vodafone, les 45% restants. En 2013, Verizon a racheté les parts qui lui manquaient : il est devenu le premier opérateur mobile des Etats-Unis grâce, aussi, à l’acquisition d’Alltel Wireless. 

Le rôle de Reactive Executive lors d’une fusion acquisition 

Pour réussir une fusion acquisition, il faut des compétences et une expertise particulière. Même si beaucoup de compagnies envisagent de fusionner, peu d’entre elles possèdent en interne les ressources humaines pour le faire de façon optimale. 

En effet, seuls des professionnels au profil particulier seront à même de piloter ces projets de grande ampleur. Ils ont reçu une formation adéquate, ont accumulé de l’expérience aussi bien en France qu’à l’international et connaissent les dernières réglementations en vigueur. 

Le rôle de Reactive Executive est de mettre à votre disposition des managers capables de mener à bien ce type de missions. 

Comment débuter une Mission de Management de Transition ?

Une mission avec Reactive Executive se déroule en 4 phases. 

1°) Nous définissons avec vous vos besoins et objectifs. Une fois le cap fixé, nous sommes en mesure de passer à la deuxième étape : le choix du manager de transition.

2°) Nous sélectionnons scrupuleusement le manager en fonction de son profil et de vos attentes. Puis nous organisons un entretien avec le manager de transition. 

3°) Une fois que tous les acteurs sont réunis, la mission peut commencer. En étroite collaboration avec vous et vos équipes, notre manager procède au bon déploiement de la stratégie établie en amont et au suivi des actions menées. 

4°) A la fin de la mission, un bilan est fait pour assimiler les retombées de notre action et pour faire le point sur les objectifs établis en début de mission. 

Bien choisir son cabinet de management de transition 

Pour que votre fusion acquisition se passe dans les meilleures conditions, nous vous conseillons de choisir un cabinet de managers de transition possédant un réseau dense et diversifié. Ce réseau important permet au cabinet de choisir le manager adéquat pour mener à bien sa mission. 

Le second critère à vérifier est l’implantation à l’international de votre cabinet. Pour effectuer des opérations nécessitant une vision globale, comme le rachat d’une filiale par exemple, ce critère vous assure que votre cabinet est bien en mesure de prendre en compte les différents aspects liés à l’international.  

Les lieux d’interventions de Reactive Executive 

Notre champ d’actions s’étend à l’international. Nous intervenons en France également. Depuis plus de 10 ans maintenant, nous accompagnons des start-ups, des ETI, des PME/PMI et des grands groupes sur leurs projets de transformation et de management relais. Ces expériences font de nous un des cabinets leader dans le domaine du management de transition. 

Comment devenir manager de transition ?

Pour devenir manager de transition chez Reactive Executive, il vous faut avoir acquis une expérience d’au moins 20 ans dans la direction de projets (Direction Générale, DRH, direction financière, etc.). Vous devez également être mobile pour pouvoir répondre au mieux aux besoins de nos clients sur le terrain. 

Aussi, vous devez avoir conduit des projets dans différents domaines et avoir développé un profil généraliste, voire spécialisé (connaissance du chinois, connaissance fine d’un secteur industriel, etc.). 

Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *