23.03.2021 - Articles

Comment la méthode agile révolutionne le management de transition

Basée sur la collaboration et l’autonomie, la méthode agile fonctionne sans chef de projet. Seuls deux rôles sont définis au sein de l’équipe :

·         Le scrum master qui vérifie l’application et la mise en œuvre de la méthode et qui coordonne les différents membres de l’équipe

·         Le product owner qui représente le client et qui fait le lien entre l’utilisateur final et les membres de l’équipe projet.

Ces rôles n’impliquent pas de lien hiérarchique, la méthode agile fonctionnant sur le principe du « leader au service des autres ».

Dans ce cadre, comment un manager de transition peut-il trouver sa place dans un projet mené en méthode agile ?

Quel est l’impact d’un management de transition dans un projet mené en méthode « agile »

Les utilisateurs de la méthode agile sont unanimes : si ses principes sont d’une simplicité enfantine, ses champs d’application sont complexes et relativement techniques. Il apparait souvent qu’une équipe, convaincue d’utiliser au mieux la méthode agile, perd du temps de façon involontaire, et rend finalement un projet qui ne correspond pas aux attentes de l’utilisateur final : mauvaise perception des priorités, décomposition en étapes mal menée …Dans un contexte hautement concurrentiel, l’utilisateur a la possibilité de passer d’un fournisseur à l’autre de façon très simplifiée. Un projet mal géré peut donc avoir des conséquences financières conséquentes.

C’est pourquoi un intervenant extérieur, spécialiste aguerri de la méthode agile, trouve toute sa place dans un projet mené en scrum au sein d’une entreprise.

Il peut s’agir de l’implémentation et du développement d’un logiciel, mais aussi du suivi d’un projet radicalement différent.

Au sein d’une équipe de gestion de projet centrée sur la méthode agile, il peut être cohérent de confier à un manager de transition le rôle de scrum master : en effet, sa parfaite connaissance des spécificités de la méthode lui permet de collaborer efficacement au projet. Il est apte à contribuer à la mise en place d’un blacklog adapté qui tient compte des tâches prioritaires à effectuer, puis à la décomposition d’un projet en sprints précis et modulables.

Ce que ça implique pour les managers

Un manager de transition a pour rôle d’être un chef d’orchestre efficace.

A ce titre, le manager de transition délégué pour gérer un projet en mode agile a à cœur d’optimiser les compétences de chacun, d’assurer une écoute attentive de l’utilisateur final en collaboration avec le product owner et d’accompagner le projet de façon efficace.

Un projet mené suivant la méthode agile ne fonctionne efficacement que lorsque les différentes étapes sont scrupuleusement respectées. Il appartient au manager de transition de veiller à la mise en œuvre rigoureuse du process.

Le statut de collaborateur externe du manager de transition lui permet d’avoir le recul nécessaire : ce recul l’aide notamment à discerner des aptitudes jusque-là inexploitées chez certains collaborateurs, à faire l’interface entre des services qui n’ont pas l’habitude de collaborer, et surtout à être extérieur aux jeux politiques variés.

Partager sur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *