05.09.2022 - Articles

Comment gérer un manager toxique ?

Un manager toxique peut provoquer des dommages importants sur le fonctionnement d’une équipe. En tant que manager ou salarié, vous devez prendre en compte ce type de comportement, car ils sont néfastes pour l’entreprise. 

Découvrez dans cet article ce qu’est un manager toxique, comment le gérer et comment le management de transition peut répondre à cette problématique.

 

1. Le rôle d’un manager

Manager une équipe, c’est plus que gérer des ressources et des activités : c’est un métier complexe qui requiert des compétences spécifiques.

Les rôles d’un manager sont divers :

  • Générer un climat de confiance
  • Motiver les salariés, les former
  • Réaliser les objectifs fixés par la direction…

 

Le manager doit être capable d’encadrer un groupe de personnes afin de lui apporter son savoir-faire en vue de mettre en œuvre une mission. Pour cela, il lui faut certaines compétences et qualités 

  • En communication
  • En management
  • En organisation
  • En écoute
  • En diplomatie
  • En gestion de crise

 

Le manager parfait doit être autant impliqué que ses membres dans le projet. Il doit ainsi comprendre les objectifs de l’entreprise et ceux des salariés. Il doit aussi créer une confiance mutuelle afin que l’équipe travaille dans le même sens que lui.

 

2. Qu’est-ce qu’un manager toxique ?

Qu'est-ce qu'un manager toxique ? Reactive Executive

Chaque manager a une approche de l’autorité différente. Il peut donner des directives ou guider son équipe dans une certaine voie. Un manager toxique ne se soucie pas des personnes qui travaillent sous ses ordres. Il existe différents types de managers toxiques, en voici quelques exemples :

 

1) Le manager malveillant

Ce type de managers mettra en lumière vos erreurs, aussi petites soient-elles. Son objectif est de montrer votre incompétence subtilement en mettant en avant des détails sans réelle valeur ajoutée.

 

2) Le manager idéaliste

Ce manager établit des objectifs irréalistes et non atteignables. De plus, vos échanges avec lui sont rares au vu de sa non-disponibilité. Cela peut créer une frustration sur votre travail. 

 

3) Le manager dominant

Ce type de manager abuse du pouvoir hiérarchique. Il aura tendance à critiquer, voire à humilier en public. Cette personne est égocentrique et n’a aucun respect pour ses subordonnés. Elle se sert de son pouvoir pour manipuler les autres et obtenir ce qu’elle veut. Le manager toxique vous fait sentir inférieur dans ses propos, dans son attitude, dans son comportement et dans ses actes. C’est un cas de managers assez difficile à gérer.

 

4) Le manager meneur

Ce type de manager aura tendance à être plus focus sur les résultats que sur son équipe. Malheureusement, il ne s’adapte pas au rythme de ses collaborateurs.

 

5) Le manager extrême

Ce manager a une attitude plutôt motivante au début : très dynamique, très encourageant, très investi, très exigeant, très pressé. Mais, sur le long terme, ce tempérament peut épuiser rapidement l’énergie des collaborateurs.

 

2. Les conséquences d’un manager toxique

Les conséquences d'un manager Toxique | Reactive Executive

Avoir un manager toxique engendre des conséquences individuelles (pour le salarié), collective (pour l’équipe) et même pour l’entreprise.

 

Les conséquences pour le salarié

Face à un manager toxique, le salarié préfère garder le silence par pudeur. Malheureusement, c’est ainsi que la plupart des burn out débutent.

Cela engendre des conséquences sur les plans cognitifs, émotionnels, somatiques et comportementaux.

 

Plan cognitif

Le salarié sera épuisé au travail et ne va pas effectuer ses tâches correctement.

 

Plan émotionnel

Le salarié aura tendance à être plus stressé, anxieux, irritable, à éviter les contacts avec ses collègues voire à se replier sur lui-même.

 

Plan somatique

Le salarié ressentira des douleurs chroniques dans le dos, les épaules. Il peut également avoir des vertiges ainsi qu’un mauvais sommeil.

 

Plan comportemental

Les employés qui travaillent pour un manager toxique peuvent développer des relations conflictuelles avec leur conjoint. Ils ont tendance à boire plus d’alcool et à fumer plus de cigarettes. Le salarié peut également s’isoler. Cela risque d’aller même jusqu’au suicide.

 

Les conséquences pour l’équipe

Un manager toxique peut faire beaucoup de dégâts sur le moral d’une équipe. Ils finissent par se sentir démotivés et découragés

Des études ont démontré que les managers toxiques diminuent la performance des salariés :

  • Ils sont moins enclins à collaborer avec leur équipe
  • Ils sont moins satisfaits de leur travail et de leur rémunération
  • Ils ont une productivité inférieure à la moyenne et sont donc moins productifs

 

Pour l’entreprise

Ce n’est pas seulement les employés qui souffrent des effets négatifs d’un manager toxique, mais aussi l’entreprise. 

Vous aurez moins de clients et moins de profits. Les salariés sont aussi plus susceptibles de quitter leur entreprise, ce qui peut générer un turn-over important.

 

3. Comment réagir face à un manager toxique ?

Comment réagir et gérer un manager toxique ? Reactive Executive

1) Communiquer

Si, malgré vos efforts, vous n’arrivez pas à régler le problème avec votre manager, le plus simple est d’en parler à votre supérieur hiérarchique N+2 ou les ressources humaines. Vous pouvez également en discuter avec d’autres collègues, même si cela peut être une expérience difficile.  Ne restez pas seul dans cette situation.

 

2) Prendre du recul

Il est également important de garder à l’esprit que la plupart des managers toxiques ne sont pas conscients de ce qu’ils font. Ils sont donc capables d’apprendre et de changer. Il est bon de prendre du recul d’un point de vue émotionnel. Il est plus facile à dire qu’à faire : cela ne signifie pas de ne pas mettre d’actions en place pour régler cette problématique. 

 

3) Rassembler des preuves

Il peut être intéressant de noter les faits sur un carnet personnel avec l’heure, la date et le contexte. Vous y mettrez les gestes et les propos tenus par votre manager toxique de façon factuelle. Demandez également à votre manager des retours par écrit. L’objectif est de rassembler les éléments en cas de confrontation avec votre ressource humaine.

 

4) Faire appel à un manager de transition

Face à cette problématique, il est possible de faire appel à un manager de transition expert en management de crise. En effet, il peut répondre à différents enjeux, notamment la gestion de crise, sur une période définie. De plus, le manager de transition peut se charger de la mise en œuvre d’une nouvelle politique managériale.

Un bon manager, c’est aussi celui qui sait donner des ordres clairs et motivants, qui est capable d’établir des relations de confiance avec les autres, qui sait écouter et communiquer de manière efficace. Il doit aussi être en mesure d’expliquer ses décisions aux employés sans créer de sentiment de culpabilité ou de faiblesse. En cas de crise dans votre organisation, faites appel à Reactive Executive qui trouvera des solutions adaptées à vos besoins et à votre situation.

Comment gérer un manager toxique ? Reactive Executive

Partager sur

Les commentaires sont fermés.