5 tips pour une mission de transition réussie

1 – Valoriser ses expériences et son expertise

Le manager de transition est un cadre de direction dont l’expérience en entreprise est avérée. Fort d’une maturité significative, il doit faire valoir son expertise et la mettre au service du client. En effet, les fonctions de direction qu’il a pu occuper durant sa carrière l’ont amené à développer des compétences techniques et relationnelles qu’il devra employer dans le cadre d’une mission.
L’autre aspect important à mettre en avant est la transmission de cette expérience. Il est primordial pour cet expert en mission de ne pas s’isoler et de partager les récits des expériences passées. Ainsi, il se fera comprendre plus rapidement et fera connaître son expertise auprès de ses collaborateurs.

2 – Réactivité et adaptabilité

Une mission de transition est toujours déclenchée par une problématique à laquelle le manager doit répondre. En collaboration avec l’équipe équipe présente chez son client, il doit être opérationnel immédiatement et apporter un regard et des solutions pertinents.
L’une des premières tâches que doit effecteur le manager est d’identifier les process de l’entreprise, de les comprendre et de les maîtriser. En maîtrisant rapidement les circuits d’information et de validation, en ayant une vue d’ensemble, il devient réactif et adapte les réponses faites au client en connaissant les enjeux et les personnes vers qui se tourner.

3 – Résistance et objectivité

L’un des éléments les plus importants pour un manager de transition est de rester serein et maître du jeu même dans des situations d’urgence et/ou de difficulté. Il a des responsabilités critiques dans l’entreprise où il est en mission.
Il sait faire face au contexte parfois complexe, face à lui et se montre résistant à la pression pour ne pas perdre de vue les objectifs qui lui ont été soumis. Sa neutralité et son objectivité doivent lui permettre de pouvoir répondre à n’importe quelle situation de façon claire et structurée.

4 – Écoute

Les missions de transition ne sont pas vouées à durer plus de 12 mois. De ce fait, le manager a peu de temps pour s’imprégner de la culture de l’entreprise et devra donc veiller à une écoute attentive de ces différents interlocuteurs.
La capacité d’écoute c’est résonner avec l’autre. Le manager doit savoir écouter sans se laisser envahir, ni tomber dans l’indifférence : il doit trouver le juste milieu pour assurer l’aboutissement du projet de transition.

5 – Ouverture d’esprit

L’ouverture d’esprit du manager est directement liée à son sens de l’écoute. Effectivement, il est primordiale de savoir écouter ses interlocuteurs, d’entendre leurs craintes, leurs attentes et surtout leur vision du périmètre d’intervention du manager. En dehors d’un travail relationnel, cette qualité permet d’élargir le champs des possibles en vue de l’aboutissement de la mission.
Attention cependant à ne pas tomber dans une forme d’hyper sensibilité et de changer perpétuellement de stratégie selon les idées d’autrui.