La génération Y désigne les jeunes gens de 18 à 30 ans, qui évoluent déjà dans le monde du travail ou qui auront bientôt une vie professionnelle. Ces derniers se caractérisent par leur tendance à casser des codes de l’entreprise, qui ont été mis en place et respectés pendant des décennies. Ils comptent près de 21 % de la population française, soit environ 13 millions de personnes. La génération Y succède ainsi à la génération X et à celle des Baby-boomers avec lesquelles elle doit collaborer en harmonie dans le milieu professionnel. Le manager doit d’ailleurs trouver la bonne formule pour éviter les conflits entre les générations. Il doit ainsi veiller à ne pas froisser la sensibilité et la susceptibilité des uns et autres. Le système de management de la génération Y doit en outre tenir compte de leurs potentialités, de leurs spécificités ainsi que de leurs projets de carrières.

Une génération connectée en permanence

La génération Y connaît et maîtrise parfaitement les nouveaux médias ainsi que les technologies digitales. Ces jeunes gens sont ainsi habitués à la facilité de communication et des échanges de données sans tenir compte des frontières géographiques. Cela explique leur prédisposition à mieux travailler dans un open-space où les relations entre collaborateurs se tissent plus aisément. Ils nécessitent par ailleurs une relation de confiance et de respect mutuel avec leur supérieur hiérarchique. De ce fait, leur intégration dans le milieu professionnel présente souvent quelques difficultés notamment dans les entreprises classiques et conservatrices qui sont peu habituées à manager la génération Y.

La reconnaissance de leur travail

Si les générations précédentes trouvaient facilement du travail, il en va autrement pour la génération Y. Malgré de nombreuses années d’études et plusieurs diplômes en poche, ils ont du mal à décrocher un contrat en CDI avant leurs trente ans. Cette instabilité de leur situation les amène ainsi à rechercher la reconnaissance de leur travail et de leurs compétences. Pour les aider à acquérir plus de confiance en eux, vous pouvez demander conseil en management. Il est possible de commencer par leur confier des tâches dont ils peuvent se charger tout seuls avant de leur proposer des missions plus complexes. Cette méthode de management privilégie la communication avec les autres collaborateurs afin de tisser des liens étroits et de privilégier l’esprit d’équipe. Ce conseil en management contribue entre autres à l’apprentissage de la patience, car la génération Y a tendance à tout vouloir instantanément.

Adopter des horaires de travail plus flexibles

Leurs aînés reprochent généralement à la génération Y leur légèreté et leur manque d’adhésion aux valeurs de l’entreprise. Effectivement, ces personnes privilégient leur vie privée par rapport à leur vie professionnelle. Il faut également savoir qu’elles ne recherchent pas la sécurité de l’emploi. Elles n’envisagent pas toujours de faire carrière dans la même entreprise et d’y rester jusqu’à la retraite. Elles misent plutôt sur le développement personnel afin de décrocher le poste qui lui convient et qui lui correspond. Dans ce cas, vous devez immédiatement réagir afin que vous puissiez aménager les horaires de travail tout en tenant compte de leur performance grâce au management de transition.