Le management matriciel est l’une des quatre principales formes d’organisation d’une entreprise. Il représente une tentative de synthèse entre une organisation fonctionnelle et une organisation divisionnelle. L’organisation matricielle est surtout utilisée dans l’industrie où la conception et la fabrication doivent se coordonner. Pour être mise en place efficacement, elle requiert certains arrangements et la compétence d’un cadre aguerri.

Les 4 types d’organisation

On recense quatre types d’organisation dans une entreprise : l’organisation fonctionnelle, l’organisation divisionnelle, l’organisation en mode de projets et l’organisation matricielle.
L’organisation matricielle est une synthèse des deux premières.

L’organisation fonctionnelle sépare les fonctions au sein d’une même entreprise. Par exemple, le département Commercial, la R&D ou la Logistique. Chaque département compte un Directeur, quelques managers et plusieurs employés. Chacun d’eux n’a donc qu’un chef.

L’organisation divisionnelle est adoptée par les compagnies qui développent plusieurs activités par exemple l’Hôtellerie et le Transport ou qui ont une présence sur différents territoires, par exemple la division située en France et celle qui est en Espagne. Une division est généralement autonome.

Définition de l’organisation matricielle

L’organisation matricielle combine les fonctions et les divisions de l’entreprise. Un employé peut donc faire partie de la division espagnole et travailler avec des collègues d’autres pays sur le lancement d’un produit. Chaque membre de l’équipe constituée est un spécialiste dans son domaine.

L’organisation matricielle peut se décliner sous différentes associations : des fonctions et un produit, des fonctions et un projet stratégique, la transformation numérique et plusieurs pays…

Dans ce schéma, la hiérarchie est bousculée, car un salarié a au moins deux chefs : le supérieur hiérarchique dans la fonction et le responsable du projet qui dirige ou coordonne le groupe de travail.

Avantages de l’organisation matricielle

L’organisation matricielle est apparue dans les années 1950 aux États-Unis. C’est Boeing qui en est sans doute à l’origine. Ce type de management offrait une réponse à une production qui devenait de plus en plus complexe et exigeante. Les employés sélectionnés appartenaient alors à une fonction spécialisée (le moteur, les ailes, le train d’atterrissage…) et à une division (le Boeing 727, le Boeing 737…).

Ce type d’organisation est dynamique. Il favorise les relations transversales. Les projets se multiplient et les employés sont toujours impliqués. La motivation est au plus haut.

Les inconvénients de l’organisation matricielle

Les principaux inconvénients sont générés par la division des pouvoirs décisionnels. L’employé a du mal à satisfaire ses deux chefs, surtout quand les ordres sont contradictoires. Les revues de performance de fin d’année et l’attribution des primes sur résultat font rarement l’objet d’un consensus entre les deux chefs. L’un est satisfait de l’implication et des résultats de l’employé. L’autre estime qu’il était trop peu présent et que ses apports étaient insignifiants…

Il faut rester vigilant sur ces points, car le risque que l’organisation matricielle soit confrontée à de multiples blocages est réel. Les preneurs de décision sont moins visibles et les réunions inutiles se multiplient.

L’organisation matricielle pousse à la spécialisation des employés. Le remplacement d’un employé indisponible coûtera plus cher à l’entreprise.

Tout changement d’organisation au sein d’une entreprise doit être préparé et déployé avec précaution. Il est conseillé de confier ces changements stratégiques à un professionnel. Un cadre de transition peut vous apporter son expérience et piloter la mise en place d’une organisation matricielle ou de toute autre forme de management.