Gérer l'hypercroissance

Qu’est-ce que l’hyper-croissance ?

Pour qu’une entreprise soit considérée comme hyper-croissante, elle doit absolument remplir 2 conditions : avoir un chiffre d’affaire supérieur à 3 millions d’euros et maintenir une croissance annuelle de 15% ou plus sur une durée de 3 ans minimum.

Il existe aujourd’hui 3 types d’entreprises sur près de 2000 entreprises remplissant les conditions :

  • Les start-ups (CA < 10M€) qui représentent 63.78%
  • Les scale-ups (CA entre 10 et 50M€) qui représentent 28.97%
  • Les ETI (CA > 50M€) qui représentent à 7.26%

La grande majorité de ces entreprises est spécialisée dans le secteur tertiaire. 14% d’entre elles doublent en moyenne leur croissance annuelle.

 

Quels sont les défis que doivent relever ces entreprises ?

Les différents leviers de croissance a) Définir et maintenir les leviers de croissance
L’hyper-croissance d’une entreprise ne doit rien au hasard et s’explique souvent par une combinaison de plusieurs facteurs internes et externes à la structure.
Ces entreprises ont mené un travail de fond et ont su déterminer avec justesse les principaux leviers de développement.Les leviers de croissance sont donc nombreux et requiert parfois des compétences que la société ne maîtrise pas forcément. La venue d’un Manager de transition (que ce soit un DG, un DRH, un DAF…) peut donc être un apport bénéfique dans le développement de la croissance d’une start-up, d’une scale-up ou d’une ETI.
axes de stimulation de croissance b) Stimuler la croissance
Il est important pour une entreprise de maintenir ce niveau en développant de nouvelles solutions afin de saisir toute potentielle nouvelle opportunité.La stimulation de la croissance peut entraîner de nouveaux besoins dans l’ensemble des branches de l’entreprise, que ce soit en comptabilité, en ressources humaines ou bien en logistique par exemple. Tous ces besoins peuvent être traités par un Manager de transition qui peut être en charge de l’harmonisation de l’ensemble des procédures à mettre à niveau.
Les fonctions transformees c) Maintenir son niveau de croissance
Pour maintenir la croissance, la majeure partie des dirigeants anticipent une évolution de leurs équipes d’encadrement et de la gouvernance. En effet, dans une situation d’hyper-croissance les entreprises évoluent très rapidement, et les facteurs qui ont fait le succès de la marque font de même. De ce fait, la structure d’une entreprise peut vite devenir inadaptée ou insuffisamment développée. Pour faire face à ce phénomène, plus de la moitié des dirigeants font appel à des experts externes afin de les accompagner dans ces évolutions.

 

Quels sont les risques d’une hyper-croissance ?

Une entreprise en situation d’hyper-croissance peut être confrontée à de sérieuses difficultés car une modification de l’activité engendre une transformation des équipes, mais aussi un développement de services parfois inexistants auparavant. D’ailleurs, 71% des dirigeants d’entreprises en situation d’hyper croissance ont déclaré avoir déjà eu au moins une difficulté à surmonter. 57% d’entre eux ont affirmé avoir eu des soucis au niveau du recrutement, souvent provoqué par l’absence de service RH au sein de l’entreprise. Le second problème évoqué (à 37%) est la gestion de la trésorerie, qui dans 10% des cas a mis les entreprises dans de très sérieuses difficultés financières. Le troisième problème le plus cité est la gouvernance interne (à 22%) avec comme solution la plus adoptée le recours ponctuel à des experts externes, devançant le choix d’un nouveau type de gouvernance type comités d’expert, ou encore le recrutement de nouveaux dirigeants.