Votre entreprise fait face à une difficulté sociale ? Vous avez un problème externe qui risque d’impacter toutes les strates de votre structure ? Vous devez réagir vite. Trouver une réponse rapide au problème est impératif pour ne pas vous laisser dépasser par les évènements. Dans le feu de l’action, vous aurez du mal savoir si vous avez besoin d’un consulting en management ou de l’intervention d’un manager de transition. Pour vous permettre d’y voir plus clair, voici quelques informations pour bien comprendre les différences entre conseil en management et management de transition.

Manager ou consultant : des intervenants de transition externes

Que vous fassiez appel à l’un ou à l’autre, ce qui rapproche managers de transition et consultants en management, c’est le statut qu’il tiendront dans votre entreprise. Les deux sont des intervenants extérieurs qui, quoi qu’il en soit, sauront vous apporter de nombreux avantages.

Tout d’abord, il vous offriront une expertise objective, et cela, grâce à une connaissance pointue du marché. Si vous connaissez des difficultés sociales au sein de votre société, sachez que les consultants en management et les managers de transition ne prendront pas part aux éventuels clivages que connaît votre entreprise. Ils ont la capacité d’avoir du recul sur vos problématiques et abordent tout problème de manière globale. Et comme ce sont des experts, ils savent prendre en considération les impératifs managériaux, conjoncturels, humains et financiers de votre entre entreprise.

Leur mission est capitale : accompagner le changement et remplir les objectifs que vous leur fixez. C’est leur seul but. Leur action est donc très similaire. Cependant, l’activité d’un consultant en management de celle d’un manager de transition n’ont pas les même modalités d’action, et c’est là qu’est leur différence.

Le management de transition en application ou en recommandation

Choisir un consultant en management de transition ne permettra d’obtenir que des conseils. Là où le manager de transition permet d’obtenir des résultats.

Le rôle du consultant n’est que de fournir des clés pour résoudre votre problème, sous la forme de recommandations stratégiques. Vous aurez ensuite le choix de mettre en application ou non, leur recommandations.

Le manager de transition est quant à lui un applicatif opérationnel. Il organise un travail d’audit et d’évaluation de votre entreprise, mais il va plus loin que la simple recommandation stratégique. Il se sert de l’état des lieu de votre entreprise pour dégager des problématiques, et mettre directement en application des solutions pour y remédier. Son action est donc axée autour de la prise de décision. Son poste est défini au sein de la structure, et il évolue parmi les services de la direction pour mettre en place des solutions concrète pour remplir vos objectifs. Très expérimenté et qualifié, il a les compétences nécessaires pour secourir votre entreprise, face aux difficulté. Efficace, réactif et orienté vers les résultats, sa mission est calibrée sur une durée temporaire.

En conclusion, le consultant en management conseille, là où le manager de transition constate et agit. En fonction des enjeux de vos problématiques, le management de transition peut être davantage adapté à résoudre vos problèmes. Les managers de transition de Reactive Executive entretiennent la culture du résultat et peuvent répondent à des besoins stratégiques. En particulier, si vous ne disposez pas des compétences nécessaires en interne.