Qu’il est bon pour les managers de ressentir la satisfaction d’une journée de travail bien remplie !

Chaque réalisation accomplie apparaît alors comme le maillon d’une chaîne de valeur dynamisante. Rien de tel que d’apprécier notre efficience personnelle dans notre vie professionnelle ! Mais les managers de transition vont bien au-delà : ils ont besoin de voir leurs équipes ressentir cette même émotion.

Alors comment transmettre cette efficience à leurs équipes ? Comment être efficient et faire partager son efficience au travail ? La réponse en 5 points :

1) Aimez ce que vous faîtes !

L’appréciation de son propre travail est une mesure phare de l’efficience au travail. Bien souvent, l’idéologie inverse est développée : nous devons faire ce que l’on aime. Mais la force des managers de transition est d’être positif en toutes circonstances.

Si par nature ils aiment leur fonction, ils apprennent aussi à aimer les différents rôles qui leur sont confiés au gré des missions et transmettent ce même amour du travail à leurs équipes. La positive attitude est de rigueur !

2) Travailler dans un environnement qui vous plaît

L’environnement de travail est très important. Il doit être à votre goût, pour que vous vous y sentiez à l’aise. Cependant, si l’environnement de travail est trop « cosy », trop « comme à la maison », cela peut devenir néfaste à la productivité. Il faut savoir trouver le bon équilibre. Les distractions sont-elles trop accessibles ? La vie privée peut-elle aisément s’insérer dans votre quotidien professionnel ?

Alors sans doute qu’il est temps de rééquilibrer votre environnement de travail. À l’inverse, les couleurs de votre bureau vous dépriment-elles ? … À vous de trouver le juste milieu !

3) La concentration

La concentration est indispensable à l’efficience au travail. Certains se sentent plus à l’aise en multi-tasking, d’autres en périodes de travail ininterrompues. Peu importe votre méthode de travail favorite, la concentration intervient directement sur la qualité finale de votre travail.

Un manque de concentration est souvent à l’origine d’une erreur qui vous fera perdre un temps considérable à rectifier, et donc tuera littéralement votre efficience. Il peut parfois s’avérer utile de couper les applications de messageries instantanées, réseaux sociaux, voire même mettre votre téléphone en mode avion pour être sûr d’être au maximum de votre concentration.

4) Le manager : l’anti-procrastination

Les managers de transition ont l’habitude des journées ultra-remplies. Pas une seule minute ne peut être perdue. Mais parfois devant une longue « to do list », on se sent démotivé. C’est à ce moment-là qu’on décide de passer à une autre activité moins contraignante… »et je m’y mets juste après ». GRAVE ERREUR ! Ainsi commence la procrastination. Au final, on manque de temps et on remet toujours à plus loin ce qui pourrait déjà être terminé.

Pour lutter contre la procrastination, un classement par ordre de priorité des tâches à accomplir vous aidera à terminer les plus importantes en premier. Cela permet de voir l’aboutissement petit à petit de son travail, ce qui est une récompense subconsciente. Commencer par les tâches les plus compliquées, ainsi que se fixer des objectifs atteignables sont là encore d’autres astuces pour lutter contre la procrastination !

5) Le développement personnel de ses compétences

Dans un monde économique moderne, il est impossible de se reposer sur ses acquis. Les managers de transition le savent bien, le perpétuel apprentissage de nouvelles compétences est indispensable pour demeurer compétitif et efficient. Prenez le temps d’analyser honnêtement vos compétences, et de voir le ou les domaines où vous pourriez vous parfaire. Besoin d’une formation sur un nouvel outil multimédia ? Une campagne marketing ? Développement personnel (gestion du stress, prise de parole en public, etc) ? Peu importe le domaine, le temps investi dans votre formation personnelle est toujours bénéfique.

Les périodes d’inter-missions sont propices à votre montée en puissance. C’est du temps gagné sur l’avenir, grâce à des compétences acquises et stables. Votre efficience ainsi renforcée, c’est votre compétitivité qui fera la différence avec votre concurrence.
Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive ! Mais ces 5 points principaux vous aideront à développer et partager votre efficience professionnelle.

Et vous, qu’elle est votre recette secrète de l’efficience au travail ?