Que vous apporte le Management de Transition ?

Le Management de Transition c’est la garantie d’une variété dans les missions, les environnements. Cette variété associée à des durées plus courtes que celle des salariés augmentent le champ des expériences et donc des compétences. C’est l’impression de vivre sa vie professionnelle en vitesse accélérée.

Quels sont les contraintes et les avantages de ce métier ?

Tout d’abord le Manager de Transition est intégré dans l’entreprise. Il est complètement opérationnel a contrario d’un consultant. Il est peu contraint par les jeux politiques d’influence à l’intérieur de l’entreprise où il intervient, au sens où il ne travaille que pour le succès de sa mission et non pour son propre parcours professionnel dans l’entreprise. La différence est de taille et lui donne de ce fait une certaine liberté de parole et une écoute différente de la part du président.

Les contraintes sont plus d’ordre privé et liées à l’impact géographique des missions ou à l’intervalle entre les missions.

Comment présentez-vous votre métier à votre entourage ?

Il s’agit d’une réponse à un besoin ponctuel d’une entreprise, à la recherche de compétences spécifiques. Elle allie pour l’entreprise, de la souplesse en n’étant pas contrainte par la règlementation sociale du salariat, et la capacité d’accéder à des compétences dont elle n’a pas nécessairement besoin durablement.

Qu’appréciez-vous chez Reactive Executive ?

Tout est résumé dans le nom lui-même. A la fois proche des clients et des managers pour qui elle sait se plier en quatre, Reactive Executive délivre des prestations haut de gamme, toujours axées sur la satisfaction du client.

Quelles sont les qualités requises pour réussir ?

Il faut d’abord être un expert dans son métier, résolument opérationnel. Le manager de transition doit à la fois aimer les challenges et résister au stress. La typologie des missions confiées aujourd’hui s’oriente vers des « entrepreneurs », ayant la faculté de « prendre des risques », de sortir du cadre.